Suivez-nous sur Facebook
Tweets de @LianeServices
Développement durable

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013 - 2016

 
 

Adelac a toujours associé les parties concernées (élus locaux, riverains, associations…) à l’élaboration du projet A41 Nord. 81 réunions ont ainsi été organisées dans les communes traversées par le tracé de l’autoroute. Cette concertation permanente a permis à Adelac de mieux cerner les attentes de chacun et de leur donner suite lorsque que cela était techniquement possible et conforme à la Déclaration d’Utilité Publique. Durant tout le chantier, des lettres d’information, des sites Internet (www.adelac-a41.com et www.rn201.com), des visites de chantier et des expositions en mairie ont tenu les riverains informés de l’avancée du projet.

Côté emploi, Adelac a mis en place un important programme de recrutement local et de formation. Le concessionnaire a également tenu à travailler avec les entreprises locales pour les 30 % de travaux de construction qui ont ainsi été sous-traités.

Dès la conception du projet, Adelac a eu la volonté de réaliser une autoroute s’intégrant au mieux dans les paysages traversés, avec pour objectif prioritaire : le respect de l’environnement.

Une démarche reposant sur :

  • la rigoureuse conformité aux différentes exigences réglementaires : Loi sur l’eau, Commission Départementale des Sites, Perspectives et Paysages, Comité Départemental de suivi des Engagements de l’Etat.
  • la conception de dispositifs de protection allant au-delà des objectifs fixés par la réglementation.

Liane dans les paysages de Haute-Savoie

  • Des ouvrages conçus pour :
    – rester discrets : viaducs, tunnel du Mont Sion, tranchée couverte du Noiret, deux petites aires de repos plutôt qu’une seule grande,
    – faciliter la découverte des paysages : belvédère sur l’aire des Ponts de la Caille.
  • Des déboisements minimaux limitant ainsi la replantation de zones préservées.
  • Une réduction de l’emprise autoroutière grâce à l’optimisation des surfaces occupées.
  • La remise en état de culture des zones de dépôt de matériaux permettant l’amélioration des conditions d’exploitation.

Des milieux naturels et humains préservés

  • Traitement de toutes les eaux de la plateforme avant rejet.
  • Protection des périmètres de captage d’eau potable : mise en œuvre d’un plan de secours pour le captage de la Douai afin de garantir la pérennité de l’accès à l’eau potable à tous les habitants de la Communauté de Communes du Pays de Cruseilles.
  • Mise en place de mesures spécifiques de protection des eaux pendant les travaux et pour toute la durée de vie de l’autoroute : construction de 20 bassins “multifonctions” régulant et dépolluant les quantités d’eau restituées en milieu naturel.
  • Conception de dispositifs particuliers pour la faune : passage de faune, ouvrage sur appui préservant l’habitat des écrevisses à pieds blancs à La Ravoire….
  • Installation d’écrans anti-bruits, de merlons (buttes de terre) et de doubles vitrages chez les riverains les plus impactés par les niveaux sonores de la nouvelle circulation autoroutière.

 

  Pour protéger l’espèce du crapaud sonneur à ventre jaune, Adelac a adapté le planning de construction du Viaduc des Usses au cycle de reproduction du batracien qui sortait des sous-bois pour venir pondre ses œufs dans les ornières remplies d’eau laissées par les engins de chantier.
  Adelac a fait construire un imposant ouvrage de 20 m de haut sur 35 m de large près de l’aire de repos de La Ravoire pour que les écrevisses à pieds blancs puissent continuer à profiter de la lumière du jour.

Zoom sur le dispositif du « 1 % Paysage »

 

Les Ponts de la Caille

Dans le cadre de la loi du « 1 % Paysage et Développement », Adelac a consacré 4 M € à la mise en valeur du patrimoine local des communes traversées.

Ont ainsi pu être financés : la requalification du site des Ponts de la Caille ainsi que plusieurs dizaines de projets portés par des collectivités et des particuliers, notamment la Chartreuse de Pomier et la Maison du Salève.

Un plus pour l’environnement

  • A trafic égal, moins de pollution et d’émissions de CO2 sur Liane que sur la RD 120, grâce à une vitesse stabilisée et l’absence d’embouteillages.
  • Une réduction des risques de pollution accidentelle : les eaux de la plateforme autoroutière sont confinées et traitées avant rejet dans le milieu naturel (Loi sur l’eau).
  • Un système de télépéage permettant la diminution des émissions de CO2 des véhicules, qui n’ont plus à s’arrêter.
  • Une diminution des nuisances sonores et de la pollution dans les communes traversées par la RD 1201.

Un facteur de développement économique et de création d’emplois

  • Un accès touristique français et européen facilité au cœur de la Haute-Savoie.
  • Une amélioration des échanges économiques, scientifiques et culturels avec la Suisse et les grandes villes du sillon alpin.
  • Une incitation à l’implantation de nouvelles entreprises et à l’émergence de véritables pôles de compétences régionaux.

Une réponse équitable à une forte demande sociale

  • Des flux transfrontaliers facilités chaque jour pour près de 20 000 Hauts-savoyards.
  • Une amélioration des conditions de vie dans le Genevois français : moins de stress, plus de temps libre.
  • Des services de proximité sur mesure : vente de vignettes autoroutières suisses, point retrait Liane Services…


Suivez nos actualités, inscrivez-vous à notre mailng-list